Connexion

AsPro Djinn

Association de Propriétaires de Blue Djinn & Djinn7

Foire Aux Questions

Installation d’un pilote automatique

Installation d’un pilote automatique - 3

Le 06/12/2017 Benoît G. :

Bonjour,
Je m'apprête à acheter et installer un pilote automatique sur mon BJ et j'ai lu tout (j'espère) ce qui a été écrit sur le sujet dans les BàM et ce groupe de discussion. Il me reste 3 questions:
1- Au final vaut-il mieux le Simrad tp 10 ou le Raymarine st 1000, sachant que le Simrad est en promo je ne sais plus où à 340€ en ce moment ?
2- Sur les photos mises en ligne par les uns et les autres, je ne vois pas de fils d'alimentation électrique. Par où passent-ils ?
3- J'ai déjà une batterie 12V  95A/h qui me sert pour mon moteur électrique d'annexe. Est-ce qu'elle conviendra pour le pilote ? est-il raisonnable de l'installer dans le coffre arrière avec la nourrice d'essence (elle est dans un boîtier à peu près étanche)
Question complémentaire pour ceux qui ont déjà bien baroudé avec un pilote automatique: y-a-t-il un point auquel je dois faire particulièrement attention ? Amitiés à tous,

Le 06 /12/2018   Yvon LB :

Bonsoir Benoît,
Une réponse partielle mais d'autres vont se lancer.
Je ne peux te dire lequel prendre car, en général on a soit l'un soit l'autre et donc dur de faire des comparaisons.
J'ai un raymarine ST 1000 sur le djinn 7, Il était déjà en place avec Alain et comme le mien ne marchait pas avec la télécommande je l'ai gardé (sur le blue djinn j'avais un ST 2000 acheté d'occasion). J'en suis très content.
Pour le prix il faut que tu prévoies les accessoires, fixation sur la barre, sur le bateau et la prise électrique, pour faire les comparaisons de prix.
Par contre un pilote consomme et il faut que tu puisses charger ta batterie régulièrement. Sur le djinn 7, le panneau solaire suffit.
Djinnement

Le 07/12/2018   Stéphane O. :

Bonjour Benoît 

Question pilote automatique je n'ai pas de connaissance (merci à Yvon pour l'info de consommation équilibrée avec le panneau solaire).

J'interviens sur la place de la batterie.

Dans le coffre arrière c'est vraiment pas terrible pour les raisons suivantes :

- le centrage arrière du BJ va être accentué 

- humidité avec l'eau de mer et elle risque d'être bougée lors du stockage et de stockage d'accessoires 

Sache que tu as des emplacements pour passer des câbles (sans perçage) entre ce coffre arrière et l'espace au fond de la « couchette cercueil ».

C'est par ces emplacements de chaque côté du coffre que je fais passer mon câble d'alimentation pour recharger la batterie au port, batterie qui est fixé dans cet espace.

- Enfin, compte une consommation d'environ 1 ampère pour le pilote en fonctionnement (à confirmer par les propriétaires de PA).

Le 08/12/2018   Mic LR :

En complément aux autres réponses :

- je déconseille aussi le positionnement de la batterie dans le coffre arrière, non seulement pour des raisons d'équilibre du bateau mais aussi pour des raisons de sécurité (cohabitation essence/batterie).

- l'utilisation du pilote est limitée : dès que le vent forcit ou que la mer se forme il faut reprendre la barre en main, sans compter que la consommation augmente fortement. Mais avec un vent moyen ou faible c'est parfois bien pratique et agréable.

Le 09/12/2017, La Désirade a écrit :

Bonjour Benoit,
Quelques photos qui pourraient répondre en partie à tes questions, concernant mon choix pour l'installation des batteries :
http://ladesirade3.blogspot.fr/p/toutes-les-modifs.html
En cherchant sur le Blog tu trouveras également des photos du pilote ST 1000 (peut-être dans la recherche "Trucs et astuces")
Bonne recherche
ALAIN

Le 12/12/2017 Manuel B. :

Bonjour Stéphane

Bonne idée que d'utiliser cet espace où je n'y mets que les cône et boule de mouillage ainsi qu'une barre de seuil pour gratter le puits de dérive en cas d'embouteillage de mollusques

Comment y fixe tu la batterie ? via des sangles ?  dans un bac ?

Le 12/12/17   Stéphane O. :

Bonjour Manu,

Effectivement, c'est l'endroit le moins gênant que j'ai trouvé pour installer une batterie. Si centrage arrière augmente, j'y ai trouvé quelques avantages : le câble de recharge à quai est plus court et moins encombrant. Il passe par un des orifices aux coins entre cet espace et le coffre arrière. Un disjoncteur différentiel est la première liaison électrique en aval. Vissé sur la paroi verticale de la couchette sarcophage à bâbord, il distribue le 220V à bord et le chargeur de batterie qui peut rester sous tension en permanence et charge en fonction du niveau de la batterie (39€ chez Leclerc Auto). J'ai essayé d'éloigner tous les fils électriques, le plus loin possible du compas (situé à tribord) pour éviter les perturbations magnétiques.
L'endroit est bien ventilé.
J'ai installé une batterie standard de voiture (pour un premier essai) dans un bac à 12€ (
lien). Deux cavaliers et une lanière pour la fixation sont vendus avec le bac. J'ai fixé les cavaliers sur la paroi verticale bâbord de chaque coté de la batterie, pour la plaquer contre la paroi. (Une photo serait plus explicite, mais pas possible pour l'instant).
Une sangle maintient donc le bac à batterie contre la parois grâce à ces cavaliers.
Si on a besoin de sortir la batterie, il est nécessaire : de défaire la 1ère sangle du couvercle, la seconde sangle qui maintien le bac en place, puis il faut ôter le couvercle et basculer le bac pour libérer la batterie.
Le gain de place nécessite d'être un peu contorsionniste ! C'est le côté négatif.
Promis, dès que je le peux, je joindrai des photos.
Bien entendu une boîte à fusibles est plus que nécessaire pour la distribution du réseau basse tension.
Après avoir validé ce montage, j'ai fixé définitivement les câbles.
Cette année, j'ai complété le réseau avec un panneau solaire et un régulateur MPPT...
En espérant avoir répondu à ta demande.